8 faits au sujet du GRAS. Et si le gras était le gentil?

bon-gras.jpeg

Et si le gras était le gentil?

On entend beaucoup parler du gras ces jours-ci. C’est bon ou pas? Comment le gras peut-il être bon: nous faire perdre du poids tout en prévenant les maladies lorsque pendant des décennies on nous a dit que le gras était le méchant?

Cet article tentera de faire la lumière sur les avantages et les inconvénients à manger plus de gras.

Voici des mythes

-le gras nous rend gras;

-le gras contribue aux maladies du coeur;

-les graisses saturées sont mauvaises;

-les huiles végétales sont bonnes ...

-Je pourrais continuer, mais je pense que vous savez de quoi je parle.

Aucune de ces croyances au sujet de la graisse sont vraies. Les bons gras peuvent vous aider à devenir maigre, sain et vibrant de santé.

Le gras fait partie de votre corps. Une personne moyenne est composée en moyenne de 15 à 30 pour cent de graisse! Pourtant, depuis des décennies, nous avons injustement diabolisé les graisses alimentaires, diligemment suivi un régime faible en gras qui équivaut presque toujours à haute teneur en sucre. L'alimentation raffiné riche en glucides contribue à la résistance à l'insuline, l'obésité, les maladies cardiaques, le diabète de type 2, et de nombreux autres problèmes.

Autrement dit: le sucre, pas le gras, est le vrai méchant qui vole votre santé et sabote votre tour de taille.

Manger beaucoup de bon gras et vous serez mince. Les bons gras augmentent le métabolisme, stimule la combustion des graisses, réduit la faim, optimise votre taux de cholestérol, et peuvent inverser le diabète de type 2 ainsi que réduire votre risque de maladies cardiaques. WOW j’en veux!

Manquez-vous des bons gras dans votre diète?

Votre corps vous donne des signes si oui ou non vous avez  assez de gras de qualité dans votre alimentation. Plus vous utilisez des gras de qualités dans votre diète, plus votre corps va mieux fonctionner. Votre corps utilise la graisse que vous mangez pour construire ses murs, ses cellules. Vous avez plus de 10 trillions de cellules dans votre corps, et chacune d'entre elle ont besoin de graisse de haute qualité. Comment savez-vous si vos cellules reçoivent les graisses dont elle ont besoin? Votre corps vous envoie des signaux quand il ne reçoit pas assez de bons gras.

Les signes précurseurs sont:

  • -Peau sèche, démangeaisons, peau écailleuse ou desquamation de la peau.
  • -Ongles mous, fissurés ou cassants
  • -Cérumen dure
  • -Petites bosses sur le dos de vos bras ou du torse
  • -Raideurs des articulations 

8 faits au sujet des gras

1.Le sucre, pas de la graisse, vous rend gras. L'Américain moyen mange 152 livres de sucre et 146 livres de farine qui se transforme en sucre chaque année. Qui est presque une livre de sucre et de farine combinés chaque jour! Plus de sucre signifie que vos cellules deviennent insensibles à l'insuline. Votre corps produit de plus en plus d'insuline pour descendre vos niveaux de sucre dans le sang vers le bas. Vous ne pouvez pas brûler tout le sucre que vous mangez. Inévitablement, votre corps stocke le sucre sous forme de graisse, créant une résistance à l'insuline et les ravages métaboliques s’ensuivent.

2.Les graisses alimentaires est plus complexe que le sucre. Il y a quelques 257 noms pour le sucre, mais en dépit de très légères variations, ils créent tous les mêmes dommages. La graisse est plus complexe: saturés, monoinsaturés, polyinsaturés, et même les gras trans. Certaines graisses sont bonnes; d'autres neutres; et oui, quelques-unes sont mauvaises.

3.Les diètes faibles en gras ont tendance à être des régimes alimentaires riches en sucre, ce qui est très malsain. Quand les gens mangent moins de gras, ils ont tendance à manger plus amidon ou de sucre à la place, ce qui augmente effectivement leurs niveaux de petites particules dense de cholestérol qui provoque des crises cardiaques. En fait, les études montrent que 75 % des personnes qui se retrouvent dans la salle d'urgence avec une crise cardiaque ont des niveaux de cholestérol total normales. Mais ce qu'ils possèdent est un état pré-diabète ou un diabète de type 2.

4.Les gras saturés ne sont pas vos ennemis. Un examen de toutes les recherches sur les graisses saturées publié dans l'American Journal of Clinical Nutrition ont trouvé aucune corrélation entre les gras saturés et les maladies cardiaques. Comme avec toutes les graisses, la qualité devient la clé.  Évidement, les graisses dans un hamburger d’un restaurant à chaîne rapide auront un effet tout à fait différent que les graisses saturées dans l'huile de noix de coco. Arrêtons de classer toutes les graisses saturés dans le même panier.

5.Certaines graisses sont insalubres. Elles comprennent les gras trans et les huiles végétales inflammatoires. Malheureusement, ces graisses ont augmenté dans notre alimentation. Ils nous font grossir, contribuent à l'inflammation et jouent un rôle dans presque toutes les maladies chroniques sur la planète.

6.Tout le monde peut bénéficier de plus d’oméga 3. Environ 99% des Américains sont déficients en ces graisses essentielles. Pour les obtenir, il faut de consommer des poissons d'eau froide sauvages (au moins deux portions par semaine), prenez un supplément d'oméga-3 deux fois par jour avec petit-déjeuner et le dîner qui contient 500 - 1000 milligrammes de gras oméga-3 (un ratio d'environ 300 à 200 EPA DHA est idéal). Demandez conseil auprès de votre naturopathe agréé, pour choisir des suppléments professionnels de qualité.

7.Manger gras peut vous rendre mince. Les parois ou membranes cellulaires sont composées de graisses. Des parois à base de bon gras sont mieux pour métaboliser l'insuline, qui maintient la glycémie stable. Sans un contrôle adéquat de la glycémie, le corps stock  la graisse. Les bonnes graisses augmentent également la combustion des graisses, coupe votre faim, et réduit le stockage des graisses.

8.Votre cerveau est fait d'environ 60% de gras. De ce pourcentage, la plus grande partie provient de la graisse appelée acide oméga-3 docosahexaénoïque (DHA). Votre cerveau a besoin de DHA pour susciter la communication entre les cellules. Faciliter l’accès à la graisse de haute qualité augmente les fonctions cognitives, le bonheur, l'apprentissage et la mémoire. En revanche, les études relient une carence en oméga-3 à la dépression, l'anxiété, le trouble bipolaire et la schizophrénie.

Mes sources préférées de graisses comprennent:

Je mange du bons gras à chaque repas. Les bonnes graisses peuvent améliorer votre humeur, votre  peau, vos cheveux et vos ongles, tout en vous protégeant contre le diabète de type 2, la démence, le cancer, et bien plus encore.

 MaNaturopathe-avocats

MaNaturopathe-avocats

  • Avocats
  • Noix: amandes, noix de pécan, noix de macadamia, mais pas d'arachides (une étude a montré qu’une poignée de noix par jour réduit la mort toutes les causes confondues de 20%)
  • Graines: citrouille, sésame, chia, chanvre, lin.
  • Les poissons gras, y compris les sardines, le maquereau, le hareng et le saumon sauvage qui sont riches en oméga-3.
  • L'huile d'olive extra vierge première pression à froid (une grande étude a montré que ceux qui ont consommé 1 litre par semaine réduit les risques de crises cardiaques de 30%)
  • Produits d'origines animales nourris à l'herbe  (je recommande Meat Eater’s Guide de l'Environmental Working Group)
  • Beurre de noix de coco extra vierge, qui est une source de graisses saturées à base de plante, qui a de nombreux avantages. Elle alimente vos mitochondries, est anti-inflammatoire, et ne cause pas de problèmes avec votre taux de cholestérol. En fait, elle peut même aider à le résoudre.

C’est à votre tour! Je veux vous entendre. Comment votre perception des graisses alimentaires a évoluée depuis les récentes études qui montrent que le sucre, et non pas la graisse, est le vrai voleur de santé? Si jamais vous suivez un régime alimentaire faible en gras, vous a t-il donner les résultats que vous vouliez? Partagez votre histoire ci-dessous ou sur ma page Facebook.